Philippe Poutou, est désormais la star du web et des réseaux sociaux

L’ouvrier, syndicaliste et le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) aux élections présidentielles 2017, qui animait le plateau du Grand Débat de lundi dernier ne ratait aucunes occasions pour contrarier ses adversaires.

Jugé d’avoir visé durement le candidat du parti Les Républicains à l’élection présidentielle 2017, le syndicaliste et homme politique d’extrême gauche Philippe Poutou, a absolument attaqué rudement son adversaire de parti LR (Les Républicains) lors du Grand Débat, enfin c’est que montrent les résultats des sondages.

« François Fillon, plus on fouille plus on sent la corruption, la triche, ce sont des bonhommes qui nous expliquent qu’il faut la rigueur, l’austérité alors qu’ils piquent dans les caisses », a dénoncé Philippe Poutou.

Inversement à François Fillon, Poutou arrive à mettre de l’argent de côté 

Voulant toujours, vexer Fillon qui avait affirmé qu’il ne met pas de l’argent de côté, Philippe Poutou a confirmé lundi dernier qu’il met de l’argent de côté en disant « Oui, j’arrive à mettre un peu de côté. Un peu plus que François Fillon manifestement. Et je gagne qu’un peu plus de 2000 euros par mois »

Le candidat du NPA s’est montré agressant en attaquant l’ex-Premier ministre qui affirmait une semaine plus tôt lors d’une interview télévisée qu’il « n’arrive pas à mettre de l’argent de côté » malgré les biens qu’il possède et son « bon revenu ».

Un simple salarié chez Ford avec un revenu beaucoup moins intéressant que celui de François Fillon, le syndicaliste et l’homme politique d’extrême gauche représentant le parti anticapitaliste (NPA) aux élections présidentielles de 2017, Philippe Poutou estime que son salaire lui permet de vivre confortablement et c’est ce qui lui a fait penser de « revoir les salaires de retraiter et de les augmenter davantage ».

« Bien sûr, il m’arrive de mettre de l’argent de côté » 

« Bien que je suis payé un peu plus que Fillon. Pas très intéressant mais j’ai su quand même économiser près 2.000 euros par mois. Et c’est effectivement l’un des plus gros avantages qu’offrent les grosses entreprises industrielles en France. Les salaires offerts aux salariés des grandes entreprises sont toujours un peu plus élevés que ceux des employés des petites et moyennes entreprises. » Eclaircit l’ouvrier, syndicaliste et le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste

Lors de la même interview qui a eu lieu à quelques jours avant la date des élections présidentielles 2017, Philippe Poutou a également déclaré qu’il était venu avec des antisèches lors du débat qui a opposé les onze candidats.